Voici les variations de températures envisagées sur les décennies à venir. Les écarts de variations de températures sont fonction de la modélisation scientifique utilisée.

Variation température

Cependant cette différence entre 1.4°C et 5 ou 6 °C est colossale. La première peut éventuellement rester gérable, même si elle aura déjà des impacts majeurs sur la biodiversité et les écosystèmes, l'agriculture, la santé (via la prolifération des germes bien plus que via l'impact direct des canicules).

Rappelons nous que 5°C, c'est "juste" ce qui nous sépare d'une glaciation. En bref, si nous attendons la raréfaction des hydrocarbures pour faire baisser les émissions de CO2, nous allons cumuler deux problèmes en même temps. Nous aurons les inconvénients de la pénurie et les troubles sociaux attachés, ET les dégâts climatiques majeurs un peu plus tard, puisque le paroxysme du changement climatique est postérieur au maximum des émissions de quelques décennies à quelques millénaires.
Ce scénario catastrophe peut être évité, selon les scientifiques, si les émissions de CO
2 se mettent à baisser dès 2020 au plus tard.

 

 

Les liens suivants pointent sur le site : www.manicore.com de Jean-Marc Jancovici, consultant sur les domaines de l'énergie et des émissions de gaz à effet de serre.

 
 
toiturevegetale.jpg